DIMANCHE DU BON PASTEUR 2020

DIMANCHE DU BON PASTEUR 2020



« Moi je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance »

Chers Frères et Sœurs, Bien aimés de Dieu

 

Ce quatrième dimanche de Pâque appelé Dimanche du Bon Pasteur nous remet face à la sollicitude de Dieu qui est la source du bien le plus précieux de l’humanité : la vie. Quand nous confessons Dieu comme « créateur », nous affirmons que c’est Lui l’auteur et le donateur de la vie à tout ce qui existe.

 

La dernière parole de l’Evangile de dimanche résume la mission de Jésus-Christ : Il est venu dans le monde pour que le monde ait par lui « la vie, la vie en abondance ». L’Eglise continue la même mission du Christ…de génération en génération et elle doit être fidèle à cette mission quelle que soient les situations..., jusqu’au retour glorieux du Maître, à la fin des temps.

 

Avoir la vie c’est vivre décemment avec l’assurance d’une bonne santé, une bonne alimentation, la sécurité en famille, dans la quartier et dans la le village ou la ville…dans le pays. Vivre bien, c’est  entretenir des relations paisibles avec les membres de la famille, les voisins, les amis de l’établissement scolaire ou les collègues de travail.

 

Mais Jésus nous donne plus que de simples bonnes relations avec l’entourage : il nous donne la vie en abondance. Ce n’est pas une question de quantité de biens et de richesses accumulées, mais il s’agit de la qualité de vie. Et la qualité de la vie ne se mesure pas aux propriétés, aux immeubles qu’on a construits ou aux comptes en banque…Elle se mesure à la fécondité d’initiatives et d’actions pour promouvoir et démultiplier la vie.

 

La vie est un don que nous avons reçue des parents, des grands-parents…des ancêtres…et pour peu que nous soyions honnêtes avec nous-mêmes, nous ne pouvons pas ne pas remonter à Dieu qui en est la source. Et nous devons la transmettre avec un bonus, avec une valeur ajoutée qui va au-delà de la simple recherche de bien-être matériel.

 

Pour nous chrétiens la vie en abondance commence à notre baptême; Elle est abondante lorsqu’elle est objet de partage généreux et gratuit à travers les engagements des chrétiens en Eglise ou en société. C’est pourquoi nous gardons toujours les yeuxtournés vers Jésus-Christ ; de son sein ouvert, coulent des sources d’eaux vives. Lui seul est le bon et le vrai pasteur…à qui appartient le troupeau...qui connaît les brebis une à une et les appelle par leur nom.

 

Dans brouhaha et la cacophonie de ce temps, es brebis doivent apprendre à le connaître et à discernersa voix grâces aux pasteurs à qui il a confié le troupeau.C’est un grand signe de confiance que Jésus fait à ses disciples,malgré leurs limites humaines, de leur confier la responsabilité du troupeau.

 

Ils ont la charge de veiller sur le troupeau, le conduire vers de bons pâturages et des bonnes eaux pour se désaltérer…ils ont le devoir de protéger le troupeau contre les bêtes féroces, avec les moyens dérisoires de la parole.

 

Ainsi, le pasteur est appelé à rester vigilant pour veiller sur la croissance du troupeau en quantité et en qualité. Faisant eux-mêmes partie du troupeau, les pasteursdoivent en être les modèles comme le recommande St Pierre en étant en tout obéissant au Christ, le Maître du troupeau et à sont Esprit.

 

Nous avons un exemple vivant avec le Pape François qui conduit avec humilité et fermeté cette Eglise dans des circonstances très difficiles que nous connaissons. Dans sa première lettre encyclique Gaudium evangelii, il nous invitait les pasteurs à « avoir l’odeur des brebis », à être attentifs aux plus fragiles.

 

Rendons grâces au Seigneur pour tous les pasteurs qui se donnent bien de la peine au milieu de nous pour veiller sur le troupeau que Dieu leur a confié.

 

Demandons au Seigneur de leur accorder une bonne santé, courage et persévérance dans leurs tâches pastorales. Que la contemplation du Christ bon pasteur les aide à discerner la volonté du Seigneur dans tout ce qui nous arrive.

 

Prions pour les séminaristes et pour les jeunes qui pensent à se consacrer au Seigneur pour le service de son troupeau. Qu’ils apprennent du Christ etde leurs aînés à être dociles à leurs parents, a leurs formateurs et à leurs pasteurs pour discerner l’appel que Dieu leur adresse et ay répondre généreusement.

PUB



ACTUALITES DE L'ARCHIDIOCESE